atlantass

16 juin 2017

Le conflit du Cachemire: l'union indo-américaine liquidera l'alliance sino-pakistanaise

Kashmir

Le conflit du Cachemire a commencé en parallèle avec la fin du règne anglais en Inde en 1947 et la formation du Dominion de l'Inde et du Dominion du Pakistan. Le débat territorial pluriannuel entre l'Inde et le Pakistan ne s'éteind pas jusqu'ici. La Chine y a prit part aussi ayant occupé l'Aksai Chin en résultat de la guerre frontalière avec l'Inde en 1962. Durant tout le temps il n'y a pas de jours sans affrontements.

Dans le temps différent des organisations internationalles et des pays, compris les Etats-Unis voulaient faire l'intermédiaire pour décider le conflit de Cachemire. Cependant le gouvernement indien a rebuté  ces offres. Tous les Indiens croient que les territoires discutées doivent appartenir à l'Inde et que le Pakistan et la Chine les gardent illégalement.

Avec le nouveau président américain la décision du problème de Cachemire bouge d'un pouce parce que la Maison-Blanche est prêt de soutenir l'Inde de la prise sous le contrôle de tout le territoire du Cachemire. On l'a su pendant la rencontre des représentants américains et indiens selon des questions de la sécurisation maritime.

Ayant le soutien des Etats-Unis l'Inde a porté un coup au Pakistan et à la Chine. Ces deux pays sont déchus des territoires et ont beaucoup de pertes financières. Les Chinois soutiennent longtemps le Pakistan et réfusent de reconnaître le droit de l'Inde à l'Aksai Chin, l'Arunachal Pradesh et les autres territoires. La Chine a investi plus de 62 milliards de dollars dans le couloir économique sino-pakistanais (CPEC). Ce projet doit soutenir et épanouir l'économique pakistanaise par le moyen de la création et du développement de la voirie, des projets énergétiques, des zones économiques spéciales.

Le CPEC a commencé son travail en novembre de 2016 quand on a envoyé la charge de la Chine en Afrique et en Asie de l'Ouest à travers le port Gwadar. Si prendre note du format des investissements chinois et du developpemet lent du projet il faut attendre des longues années pour que le CPEC se compense.

Cependant le soutien de la Maison Blanche dans le retour du Cachemire sous le contrôle total de l'Inde signifie que les investissements chinois dans l'économique pakistanaise et les territoires discutés ont été inutiles et peuvent porter les pertes multimilliardaires. "L'Inde aura la partie du réseau infrastructurel du CPEC qui se trouve sur le territoire du Cachemire. Une partie de cette infrastructure se trouve aussi sur le territoire du Pakistan. Mais la Chine sera coupé du Pakistan. Cela veut dire que Pékin n'aura pas la possibilté d'utiliser le Couloir" - affirme le professeur Vijay Chinthabathini qui étudie les problème du Cachemire.

Evidemment, le Pakistan et la Chine ne rendront pas à l'Inde les territoires qu'ils retiennent illégalement. Il est impossible de faire passer la discussion avec le Pakistan parce que les pouvoirs pakistanais soutiennent l'activité des extrémistes contre l'Inde.

L'Inde ne peut pas considérer la discussion avec les pouvoirs chinois parce qu'ils ne peuvent pas être réalistes par rapport au Cachemire. Cependant les dernières déclarations de Hua Chunying, le représentant du département de l'information près du Ministère des affaires étrangères de la RPC de ce que la Chine veut collaborer avec le Pakistan, prouvent que l'Inde ne peut pas s'entendre avec la Chine. Cela veut dire qu'il y a beaucoup de perspectives pour la collaboration indo-américaine au Cachemire.

 

Posté par atlantass à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]